Imprimer

Télécharger

Produits & supports d'investissement Types de produits: Trackers (ETF)

Comprendre les ETF avant d’investir

Publié le 26 juin 2013

Vous êtes tenté d’investir dans un Exchange traded funds (ETF), communément appelé tracker ? Depuis les années 2000, leur attrait ne cesse de croître auprès des investisseurs. Que faut-il savoir sur les ETF c'est-à-dire des fonds indiciels cotés ? S’agit-il de produits risqués ? Le point ici.

Qu’est-ce qu’un ETF ?

Qu’est-ce qu’un indice ?Il s’agit d’un panier indicatif de valeurs qui reflète la tendance d’un marché représentatif d’une zone géographique, d’un secteur d’activité, de matières premières, de l’évolution de taux ou de devises, etc. Il est basé sur un échantillon de valeurs et sur une méthode de calcul.
Les indices les plus connus sont les suivants :
> le CAC 40, composé des 40 plus grandes capitalisations boursières françaises,
> l’EURO STOXX 50, composé des 50 plus grandes capitalisations boursières de la zone euro,
> le DOW JONES IA, composé des 30 plus grandes capitalisations boursières américaines.

Les ETF sont des fonds indiciels cotés en continu et négociés en bourse de la même façon qu’une action. Quelle que soit la gestion mise en place, ils ont tous le même objectif : répliquer à la hausse et à la baisse l'évolution de sous-jacents (indice ou actifs). Par exemple, si vous achetez un ETF sur indice CAC 40 et que l’indice CAC 40 baisse, la valeur de votre ETF baissera dans la même proportion.

Quels sont les différents types d’ETF ?

Il existe plusieurs types d’ETF, parmi lesquels :

  • les ETF sur indices de marché, qui répliquent la performance des indices actions, des indices sectoriels (comme l’énergie), des indices obligataires (obligations d’Etat par exemple), etc,
  • les ETF sur indices de stratégie, qui reproduisent la performance des indices intégrant des stratégies d’investissement plus sophistiquées. La compréhension du fonctionnement de ces ETF n’est pas chose aisée. Elle doit donc faire l’objet d’une attention particulière de la part du porteur avant la souscription,
  • les ETF avec possibilité d’effet de levier ou d’effet de levier inversé. Les ETF à effet de levier suivent au jour le jour la variation d’un indice auquel est attaché un effet de levier, à la différence près que celle-ci est multipliée (doublée en cas d’ETF à levier 2) à la hausse comme à la baisse. Ces ETF amplifient les tendances de l’indice. Si l’effet de levier vous permet d’augmenter votre gain, il peut provoquer de lourdes pertes.

Comment souscrire à des ETF ?

Vous pouvez acheter des parts d’ETF auprès d’un intermédiaire agréé, comme le conseiller financier de votre banque :

  • sous certaines conditions, lors de leur création (marché primaire),
  • directement en bourse (marché secondaire).

Vos titres sont alors déposés sur un compte-titres ordinaire et/ou sur un plan d’épargne en actions (PEA) pour les ETF éligibles au PEA. Les ETF peuvent être également éligibles à l’assurance-vie.

Les ETF sont des fonds d’investissement créés, émis par des sociétés de gestion et agréés. Comme toutes les valeurs mobilières, ils sont identifiés par un code Isin. Les parts d’ETF sont cotées en continu sur le segment spécifique NextTrack sur Euronext.

Attention !L’appellation « ETF » peut être attribuée à tort à des produits juridiquement structurés sous d’autres formes que celle de fonds, et pourtant communément appelés trackers. En effet, les ETP (Exchange Traded Product) par exemple, sont soumis à des règles moins strictes en matière de régulation des acteurs (telles que les règles de bonne conduite) et des produits.
Soyez vigilant, ces produits n’étant pas des fonds indiciels cotés, ils ne bénéficient pas de la même réglementation applicable aux ETF qui doivent, notamment, respecter les règles d'éligibilité des indices et de diversification des sous-jacents.

Elles peuvent donc être achetées ou vendues en bourse à tout moment comme des actions. Les types d’ordres sont les mêmes que ceux prévus pour les actions.

Vous trouverez dans le DICI (Document d’information clé pour l’investisseur) et/ou dans le prospectus de l’ETF :

  • des précisions quant aux objectifs et à la politique de gestion de l’ETF,
  • son profil de risque et de rendement,
  • des informations relatives aux frais, etc.

Quels sont les avantages d’un investissement dans un ETF ?

Comme lors d’un investissement dans un fonds commun de placement (FCP) ou dans une SICAV (société d’investissement à capital variable), lorsque vous investissez dans des ETF, vous avez accès en une transaction à un portefeuille varié de titres français ou étrangers représentatifs d’un marché, d’un secteur d’activité ou d’une stratégie d’investissement. Ainsi, vous diversifiez votre portefeuille tout en profitant de la liquidité du marché.

Mais, contrairement à un OPCVM (organisme de placement collectif en valeurs mobilières) classique, les ETF sont cotés en continu et sont éligibles au SRD (service de règlement différé). Le SRD est proposé par votre intermédiaire financier qui fixe les conditions particulières d’utilisation, de couverture et de coûts d’intervention.
Certains ETF peuvent distribuer ou capitaliser des dividendes.

Quels sont les risques liés à un investissement dans un ETF ?

Lorsque vous achetez un ETF, le principal risque porte sur la variation de l’indice. Si l’indice baisse, votre portefeuille baisse dans les mêmes proportions. Vous risquez de subir une perte partielle, voire totale, de votre capital investi (en particulier pour les ETF à effet de levier). À ce risque s’ajoute celui lié aux écarts de suivi de la performance de l’indice de référence (tracking error). En effet, aucune stratégie de gestion ne peut reproduire parfaitement la performance de l’indice de référence de l’ETF.

Quels sont les frais liés à un investissement dans un ETF ?

Les frais sont quasi identiques à ceux prélevés lorsque vous détenez des actions, à savoir :

  • des frais de courtage, généralement prélevés lors de l’achat et la vente de parts,
  • des droits de garde, généralement facturés au titre de la conservation de vos titres et aux opérations administratives effectuées pour votre compte.

ETF & fiscalitéCertains ETF offrent la possibilité de bénéficier du cadre fiscal du PEA. Généralement, les ETF bénéficient du régime fiscal des valeurs mobilières : les revenus et les plus-values réalisées sont imposées à l’impôt sur le revenu et soumis aux prélèvements sociaux. 

Des frais de gestion de l’ETF, pris en compte dans le calcul de la valeur liquidative de vos parts, sont appliqués. Par ailleurs, des droits d’entrée et des droits de sortie (commissions de souscription et de rachat) peuvent être applicables lorsque vous achetez ou vendez vos parts sur le marché primaire.

Haut de page

Mentions légales :
Directeur de la publication : Florence Gaubert, Directrice de la Direction de la communication de l'AMF
Contact : Direction de la communication, Autorité des marchés financiers - 17, place de la Bourse - 75082 Paris Cedex 02